samedi 23 janvier 2021

> À la une

15

L’UNIC, branche éducation routière de la FNA, lance un appel au gouvernement face au nombre important de faillites qui se profilent dans le métier à très court terme. Elle estime par ailleurs que 2 écoles de conduite sur 3 seront en cessation de paiement fin mai. 

Les auto-écoles sont les seuls établissements qui forment des générations de conducteurs garantissant la sécurité routière pour tous, tout en restant bien souvent une des dernières activités dans de très nombreuses communes de France. Ce sont de très petites entreprises dont le maillage territorial assure aujourd’hui un accès à l’ensemble des Français souhaitant passer leur permis de conduire. 

Depuis le 16 mars, les écoles de conduite sont administrativement fermées : cela signifie aussi l’arrêt des examens théorique et pratique des différents permis. Ce sont13.000 structures concernées avec en moyenne 3 salariés qui n’ont plus aucuns revenus depuis un mois et peut-être encore pour plusieurs mois. De nombreuses charges fixes pèsent cependant encore sur elles1 malgré les mesures d’aides gouvernementales, aides gouvernementales qui sont principalement des reports et des emprunts qu’il faudra payer plus tard. 

 

Une profession déjà fragilisée avant la crise sanitaire 

La profession de l’éducation routière est entrée dans cette crise sanitaire avec un bilan financier fragilisé par plus de dix ans de réformes structurelles visant à réduire par tous les moyens le prix du permis. Sur la base d’une enquête auprès des adhérents et sympathisants de l’UNIC, l’écrasante majorité des auto-écoles disposait d’une trésorerie d’un mois ou moins à la mi-mars 20202. Ce chiffre inquiétant confirme nos craintes : si rien n’est fait, ce sont les 2/3 des établissements qui risquent de rester fermer. 

Pour toutes ces raisons, et conformément à la promesse du Président de la République le 13 avril de mettre en œuvre des plans spécifiques pour les secteurs fortement affectés, la FNA a demandé au Premier Ministre un plan de relance pour sauver les écoles de conduite  et vient de saisir l’ensemble des élus de la Nation avant qu’il ne soit trop tard.  

Ce plan doit être : 

 

ECONOMIQUE 

- Un Fond d’aide spécifique apportant une aide immédiate jusqu’à 2.500€ proportionnelle aux charges de fonctionnement et non au chiffre d’affaires ;  

- Une exonération des charges sociales et patronales sur l’emploi des salariés (en maintenant les droits liés aux cotisations) jusque fin 2020 ; 

- Une annulation des impôts directs pendant la période de l’état d’urgence sanitaire jusque fin 2020 ; 

- Suspension immédiate et jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire plus un mois des poursuites contre les écoles de conduite en difficulté (URSSAF, TVA, organismes de crédits etc.) ;  

- Règlement des heures de conduite déjà réalisées dans le cadre des formation permis de conduite prises en charge par les institutionnels et non terminées au 14 mars ;  

- Soutien des banques pour l’effacement des frais et un allongement du crédit sans frais. 

 

REGLEMENTAIRE 

- Suspension de l’entrée en vigueur du décret 2020-142 du 20 février 2020 définissant le contrat type d’enseignement de la conduite prévu à l’article L213-2 du code de la route, et annulation de la parution de l’arrêté imposant des modèles-type ; 

- Suspension de la mise en place par l’Etat d’un comparateur en ligne prenant en compte les auto-écoles et les plateformes internet de mise en relation entre élèves et moniteurs auto-entrepreneurs ;  

- Reprise sans délai supplémentaire après la fin du confinement de l’organisation des examens aux différents permis pour embrayer directement sur une relance de l’activité, avec autorisation de réouverture pour les auto-écoles une semaine avant le premier examen. 

 

 

A propos de l’UNIC - L’UNIC est le 1er syndicat indépendant de la profession. Présent dans 80 départements et les DOM-TOM, l’UNIC a été créé en 2003 suite à la création d’une nouvelle méthode d’attribution des places d’examens. Au-delà de la défense de la profession l’UNIC a décidé de défendre aussi les candidats au permis de conduire que sont les élèves. 

 

A propos de la FNA - Créée en 1921, la FNA (Fédération Nationale de l’Automobile) est l’organisation professionnelle représentative par excellence des entrepreneurs artisans de l’automobile et de la mobilité. Ces professionnels de proximité constituent 95 % des entreprises de la filière de l’aval de l’automobile qui cultivent la confiance auprès des consommateurs. Par leur sens du contact, et l’excellence de leur savoir-faire, ils sont les leviers indispensables pour un déploiement effectif de la mobilité d’aujourd’hui et de demain